Damart tricote en Tunisie

21 février 2018

« Tu as froid ? » « Mets ton Damart ». Combien de fois jeunes et moins jeunes ont-ils entendu ce conseil pour une marque entrée dans le langage courant et populaire.

Cette entreprise textile spécialiste du sous-vêtement, née à Roubaix, dans le Nord, au début des années  cinquante, après des décennies glorieuses, s’est enfoncée dans le rouge depuis une dizaine d’années. D’où le recours à une délocalisation industrielle et »obligée » pour réduire ses coûts en Tunisie, où travaillent 70 salariés.

Si Damart compte 1300 collaborateurs et une centaine de magasins sur notre territoire, c’est en effet sous le soleil tunisien, entre les moutons et les oliviers, que sont fabriqués les produits thermolactyls (20 % de son chiffre d’affaires).

Cette délocalisation lui a permis de conserver son savoir-faire et de se redresser.

Reste que l’entreprise subit les aléas des courbes de température et a les yeux rivés sur l’état du marché et sur le réchauffement climatique. C’est dans cette perspective que les équipes de Roubaix prévoient aussi de se concentrer sur les textiles dits rafraîchissants dans les prochaines années.

Retour