Forte poussée pour les fermetures d’agences bancaires

30 avril 2018

Face à la digitalisation de ce secteur, la baisse du nombre d’agences bancaires va encore s’intensifier, d’ici à 2020.

C’est en effet un changement radical qui se dessine pour les banques françaises, confrontées depuis plusieurs années à ce que l’on peut appeler une déferlante numérique. En réaction, elles ont commencé à fermer ou regrouper certaines de leurs agences traditionnelles.

Cette situation n’est pas propre à la France, même si elle a été beaucoup plus lente que chez nos voisins européens dans les pays scandinaves, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, où ces restructurations ont été plus intenses.

Ce phénomène qui n’en est qu’à son commencement, devrait s’accélérer fortement avec comme perspective, pour la France, la fermeture de 12 % des points de ventes des banques d’ici fin 2020.

Les établissements très présents en Il de France, notamment BNP-Paribas, LCL et la Société Générale devraient être les plus touchés.

Retour