Les grands de la maroquinerie choisissent la France

6 février 2018

L’industrie de la maroquinerie continue de bien se porter grâce notamment au succès du sac à main made in France.

Les ateliers répartis sur l’ensemble de l’hexagone ont produit plus de  11 millions d’unités pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 2 milliards d’euros, soit une hausse de 7 %. Toujours pour ce qui est de chiffres, 16.695 salariés travaillaient en maroquinerie en 2017, soit un millier de plus que l’année précédente.

Les sacs à main féminins représentent les deux tiers de l’industrie. La filière se maintient à plus de 400 entreprises, une trentaine d’entre elles employant plus de 200 salariés.

Implanté notamment depuis vingt ans en Vendée, Louis Vuitton, propriété du groupe LVMH, envisage l’implantation d’un troisième atelier, toujours dans ce même département de la Vendée.

Chez Hermès, un seizième site de production a vu le jour en décembre dernier dans le Doubs.

Autre grande enseigne connue mondialement, Longchamp va investir une dizaine de millions d’euros, toujours en Vendée (département décidément à la pointe) , pour un nouveau site.

La célèbre marque au cheval de course, bien qu’elle produise aussi en Tunisie et à l’île Maurice, juge essentiel de consolider sa base industrielle française.

 

Retour