L’imagerie médicale en renfort de la chirurgie

11 janvier 2018

L’imagerie médicale vient de plus en plus au secours de la chirurgie. En témoigne notamment l’inauguration récente d’une salle dédiée au traitement des troubles du rythme cardiaque d’un nouveau genre, au CHU de Rouen, en Seine-Maritime.

Cette salle permettra de détruire les tissus cardiaques malades en s’appuyant sur les images du système combinées à celles d’IRM, de scanner et d’échographie.

La montée en puissance de ces équipements d’imagerie a pour objet de permettre de multiplier les interventions chirurgicales sans « ouvrir » le paient.

Ces procédures mini-invasives présentent moins de risques d’infection et amènent aussi plus de confort, si l’on peut dire, pour le patient.

Ces nouvelles approches permettent également de réduire la durée d’hospitalisation, qui, pour une opération chirurgicale classique, peut passer de 15 à 5 ou 6 jours, ce qui par voie de conséquence génère aussi des économies.

A noter que les constructeurs de l’imagerie médicale, Siemens, Philips, General Electric, entre autres, proposent de plus en plus aux hôpitaux des contrats pluriannuels de gestion de leurs parcs de machines.

Retour