Nestlé prêt à vendre Herta

18 mars 2019

Le numéro un mondial de l’alimentation, Nestlé, étudie la cession de l’un de ses fleurons, la charcuterie Herta, alors  que le groupe a enregistré une nouvelle hausse conséquente de son chiffre d’affaires (+3%).

En France, Herta emploie 1 800 salariés dans ses deux usines de Saint-Pol-de-Ternoise, dans le Pas-de-Calais, le site historique ouvert en 1973, et Illkirch-Graffenstaden dans le Bas-Rhin.

Cette vente correspond à une volonté du géant suisse de prendre un virage vers des secteurs jugés plus attrayants. Et une étape supplémentaire dans la direction réclamée par Daniel Loeb, milliardaire américain entré au capital de Nestlé en 2018.

Le nouvel homme fort de l’empire helvétique n’avait pas dissimulé son opposition à une politique jugée trop brouillonne, et la nécessité de cession d’actifs considérés comme non stratégiques.

Retour