La potion amère chez Carrefour

21 février 2018

Moins d’emplois et plus de numérique et de bio, telle a été l’annonce faite par Alexandre Bompard, le Pdg du groupe Carrefour. La mue du distributeur passera en effet par des coupes sombres au niveau de ses effectifs qui perdraient en effet 2400 salariés (sur un total de 115.000 dans l’hexagone) via un plan de départs volontaires touchant plus  particulièrement le siège de la région parisienne.

Si le nombre d’hypers ne sera pas réduit, leur surface totale en France sera en revanche diminuée d’au moins 100.000 mètres carrés, soit 5 % des surfaces totales des hypermarchés du groupe en France pour s’adapter à leur zone de chalandise..

Les surfaces seront réaffectées au cas par cas à la préparation des commandes pour le web (secteur déficient par rapport à la concurrence) ou transformés en magasins Promocash destinés aux professionnels, en magasins outlet ou cédés en galeries marchandes

Ce plan d’économie passe aussi par le sacrifice de 273 magasins hard-discount à l’enseigne de Dia qui seront vendus ou fermés s’ils ne trouvent pas de repreneurs.

Retour