Retour

Bic à la conquête

26 février 2019

Le géant mondial des stylos bille et des briquets vient de lancer un plan stratégique pour relancer sa croissance, qui s’est limitée à 1,5  % l’an dernier.

Le résultat net, lui, a plongé à près de 40 % à 173 millions d’euros en partie du à la dépréciation de sa filiale indienne, et ce, dans un contexte concurrentiel de plus en plus dur.

Côté production, la gestion centralisée des 26 usines, de l’approvisionnement à la logistique, va réduire les coûts.

C’est ainsi que le nombre de sous-traitants devrait être optimisé.

En terme de ventes, Bic va mettre le paquet sur le digital avec des sites en propre ou des partenaires à l’exemple d’Alibaba, en Chine.

En 2022, il espère atteindre les 10 % de son chiffre d’affaires via l’e-commerce, contre 5 % aujourd’hui. Il va également chercher de nouveaux débouchés physiques hors des réseaux traditionnels comme il l’a fait l’an dernier au Mexique où il a installé des petites échoppes, ce qui a eu l’effet de doper ses ventes.

 

Retour