Retour

Gucci cède aux sirènes chinoises

26 janvier 2021

La marque star du groupe Kering, Gucci, était encore l’une des dernières grandes maisons du luxe à opérer par ses propres moyens dans la vente en ligne en Chine. Ce ne devrait plus être le cas car il a cédé aux sirènes de la caverne d’Alibaba, la plus importante des plateformes chinoises avec qui une alliance va voir le jour. L’arrivée du virus puis sa mondialisation hélas ont précipité le virage numérique du luxe, notamment dans les domaines de la haute couture et de la joaillerie. La Chine a doublé en un an sa part de marché dans les ventes mondiales dans le secteur du luxe en passant de 13 à 23. Les portails de l’e-commerce ont pleinement participé à l’augmentation de 48 % des produits de luxe, le seul marché à avoir bouclé l’année dernière en croissance.

Retour