Retour

Le verrier français Arc sauvé

19 avril 2019

Le géant des arts de la table, Arc, a finalisé un accord de financement à hauteur de 120 millions d’euros. Il va sans dire qu’il s’agit là d’un énorme soulagement pour le verrier français et ses 8.000 salariés.

Cet accord conclu avec divers bailleurs de fonds donne de la visibilité aux salariés. Sans ce soutien les activités européennes risquaient ni plus ni moins le dépôt de bilan.

L’actionnaire américain repreneur d’Arc en 2014 remet 30 millions d’euros sur la table et les pouvoirs publics une trentaine, 16 pour l’Etat, 12 pour la Région et 2 pour l’agglomération de Saint-Omer.

Les fonds souverains dont la BPI injectent quant à eux 25 millions d’euros.

Il est prévu que les remboursements s’effectuent en 2023, ce qui représentera une lourde échéance.

De nouveaux contrats ont été établis ces derniers mois dont Mc Donalds pour la fourniture de 38 millions de verres, répondant ainsi à une volonté aussi de l’industriel du Nord de renouveler les gammes de produits.

 

Retour