Retour

L’industrie nautique traverse un cap!

15 décembre 2019

L’industrie nautique doit traverser un cap et survivre grâce aux “baby-boomeurs”, les jeunes en effet préférant désormais louer un bateau plutôt que d’en acheter un.

Ce qui n’était pas la cas il y a cinq ou six ans où l’on voyait assez peu de loueurs de bateaux. Contrairement à aujourd’hui comme les visiteurs du grand rende-vous de la fête nautique au Salon à la porte de Versailles.

L’âge moyen d’un propriétaire de bateau est passé de 60 à 65 ans en seulement quelques années et il progresse d’un an chaque année. Pour exemple les ventes aux loueurs chez Bénéteau ont augmenté de 30 %poyr représenter 11 % de son chiffre d’affaires du constructeur vendéen.

Globalement dans ce secteur sur l’ensemble de sa filiale (constructeurs, loueurs et distributeurs, l’année 2019 qura été de bonne facture avec des revenus à la hausse de l’ordre de 5 % à 5,3 milliards d’euros. Les chantiers français peuvent compter sur le dynamisme de leurs ventes à l’étranger représentant plus de 75 % de leur chiffre d’affaires.

Retour